AOP Limoux blanc

À LA VIGNE ET À LA CAVE

Les cépages

Chardonnay, chenin, mauzac en mono-cépage ou en assemblage vendangés à la main.

L’élaboration

La vendange manuelle permet d’éviter l'écrasement des grappes qui doivent arriver entières en cave pour le pressurage. Autre obligation : les raisins raisins doivent titrer un minimum de 11° C sur souche. Au niveau de la vinification, les vins blancs de Limoux présentent la particularité d'être la seule appellation du vignoble languedocien dont la fermentation et l'élevage doivent nécessairement s’accomplir en fûts de chêne. L'élevage sur lies fines, avec remuage manuel tous les quinze jours, se prolonge jusqu'au premier mai qui suit la récolte, parfois plus selon le choix de l'élaborateur. 

À TABLE

L’œil

Il présente une belle robe limpide à reflets cristallins si la dominante est de chenin ou de mauzac, plus dorés si le chardonnay prédomine.

Le nez

Dominé par le chardonnay, il s’exprime sur des notes vanillées, d’agrumes confits et de noisette grillée. Quand le chenin prend le dessus, il offre des parfums de fleurs blanches, de pêche et de prune avec une belle minéralité. Et si c’est le mauzac qui l’emporte, on retrouve les arômes de pomme verte et de poire typiques du cépage.

La dégustation

Il se déguste frais, idéalement à une température de 10° C. Il est le compagnon des crustacés, des poissons et du foie gras ainsi que tous les fromages qui préfèrent les blancs aux rouges, comme les chèvres secs, le vieux cantal ou le brebis des Pyrénées.