Limoux Blanc 
  Limoux Rouge
 
Limoux Rouge
 
Le vignoble du LIMOUX ROUGE, 60 hectares au moment de la publication du décret en 2004, devrait atteindre 150 hectares en 2008. Pour parvenir à se distinguer parmi les grands, les vignerons de Limoux se sont imposé une longue liste de règles et usages.

Un vigneron ne peut produire du LIMOUX ROUGE que s’il a bien pris soin de déclarer ses parcelles avant le 31 mai précédant la vendange et si les rendements ne dépassent pas 48 hl/ha. Un contrôle rigoureux de maturité est effectué avant la cueillette. Toute nouvelle parcelle déclarée reçoit la visite de la commission de suivi des conditions de production.
 
Les cépages
 
  L’encépagement de l’appellation LIMOUX ROUGE a été fixé à 50 % minimum de merlot ; 30 % minimum de côt, syrah, grenache et 10 % maximum de carignan comme cépages principaux et 0 à 20 % de cabernet-franc et cabernet-sauvignon, cépages accessoires.

Pour porter le nom de LIMOUX ROUGE, les vins doivent être constitués d'au moins trois de ces sept cépages. Ils font l’objet d’une macération de 2 à 4 semaines après éraflage pour les LIMOUX destinés à une longue garde, ou d’une macération carbonique pour ceux que l’on boit jeunes.

 
Les étapes de l'élaboration
 
Les vins de l'appellation LIMOUX ROUGE sont vinifiés suivant les méthodes couramment utilisées pour l'élaboration de ce type de vin : macération après éraflage ou macération carbonique, élevage en cuves ou sous bois en fonction du choix du vigneron. Les parcelles doivent être clairement identifiées au plus tard le 31 mai précédant la récolte et un contrôle de maturité rigoureux est établi avant la cueillette des raisins.

Le vigneron peut choisir de les élever en cuves ou en fûts de chêne, suivant le millésime ou le type de LIMOUX ROUGE qu’il souhaite élaborer. LIMOUX ROUGE ne peut pas quitter les chais du producteur avant le 1er mai qui suit l’année de la récolte.


 
La dégustation
 
Lorsqu’il se compose essentiellement de cépages « océaniques » (cabernet, merlot, côt), LIMOUX ROUGE livre des parfums de pruneau et de cuir avec des notes de réglisse. Quand ce sont les cépages « méditerranéens » (syrah, grenache) qui le caractérisent, il est marqué par des arômes de fruits rouges bien mûrs, de garrigue et d’épices.

LIMOUX ROUGE apprécie une température de 17° et se prête à de jolis mariages avec les viandes grillées, pour les vins jeunes ; avec des plats doucement mijotés pour les vins élevés.