De la grande découverte historique
au statut d'Appellation
 
Le premier vin à bulle...
 
 La Blanquette de Limoux trouve son origine, en 1531, dans les caves de l'abbaye bénédictine de Saint-Hilaire, lorsqu'un moine découvrit que le vin qu'il avait mis en bouteilles et soigneusement bouché de liège formait des bulles, comme s'il commençait une nouvelle fermentation.

Le premier brut du monde venait de naître au sein du vignoble limouxin, dans cette magnifique abbaye qui oppose sa verticalité de pierre blonde à la géométrie parfaite et horizontale des rangées de vignes.

Les historiens ont retrouvé des textes de l'époque mentionnant déjà "des flascons de Blanquette" en provenance
de Saint-Hilaire.
Pour arroser ses victoires, le Sieur d'Arques n'omet jamais de "lamper les flacons de Blanquette de Limoux" que lui offrent les Consuls de la ville.

Dès le XVII siècle, nos voisins d'Outre Manche succombaient au charme du sparkling. L'auteur anglais Georges Farquhar écrivait "le brut pétille comme les bons mots d'un homme d'esprit".


 
...Appellation d'origine contrôlée depuis 1938
 
La première A.O.C. du Languedoc

Délimitée dès 1929, la zone de production du cru Limoux sera la première à donner naissance à une Appellation d'Origine Contrôlée en Languedoc avec la Blanquette de Limoux et la Blanquette Méthode Ancestrale (décrets du 18 février 1938) et l'une des premières appellations de France.

La production de vins "tranquilles" blancs est à son tour reconnue par le décret du 21 février 1959, modifié le 29 juillet 1993 au niveau des cépages (mauzac 15 % minimum, chardonnay et chenin) et de la vinification qui doit obligatoirement se faire en fûts de chêne.

Le décret du 21 août 1990 ajoute une nouvelle appellation, le Crémant de Limoux. Enfin, plus récemment, l'appellation Limoux rouge a été reconnue par le décret du 23 juin 2004.

Cinq Appellations d'Origine Contrôlées ont ainsi vu le jour en terre Limouxine.
 
Les grandes dates de Limoux
 
1929 : Première délimitation du Cru Limoux
1938 : Premier décret de l'A.O.C. Blanquette de Limoux et Blanquette Méthode Ancestrale (vins effervescents)
1959 : Premier décret de l'A.O.C. Limoux blanc (vin tranquille)
1990 : Premier décret de l'A.O.C. Crémant de Limoux (vin effervescent)
1993 : Deuxième décret de l'A.O.C. Limoux blanc (vin tranquille) avec introduction du chardonnay et du chenin
2004 : Reconnaissance de l’appellation Limoux rouge
Deuxième décret de l'A.O.C. Crémant de Limoux (vin effervescent)
avec introduction du